Éditions VillaRrose

EN VITRINE

Librairie L’Écume des pages
174 bld St Germain, 75006 Paris, Février 2024

Sans titre, Auschwitz, mai 1987 - Paris, Novembre 1996, par Michel Hénochsberg avec quatorze aquarelles de Jean-Michel Alberola en fac-similé.
Les Grandes Mémoires, résumé d’une enquête sur les joueurs d’échecs, par Alfred Binet suivi d’une étude de Pascal Rousseau « La stratégie de Marcel Duchamp », illustrations de Benoît Maire.



NOUVEAUTÉS


48 pages, 10.5 x 14.5 cm avec rabats
ISBN 978-2-9543646-8-1
8 euros
parution novembre 2023

Joseph Kleiber (1863-1892), astronome à Saint-Pétersbourg, passionné par l’étude des météores et leur impact sur l’astronomie et la météorologie, publia ce texte avisé en 1889, trois ans avant de mourir à 28 ans.
Il inspire à Suzanne Doppelt, écrivaine et photographe, une variation poétique sur « toute cette poussière venue d’ailleurs qu’a rencontrée la terre autour du soleil… » accompagnée d’images comme des visions décalées.

…. toute cette poussière venue d’ailleurs
qu’a rencontrée la terre autour du soleil,
une galaxie de poudre, des vieilles
étoiles dégradées et un précipité, de la
matière subtile, rondes, à angles, flocons…

S.D.

232 pages, 10,5 x 16,5 cm avec rabats
ISBN 978-9543646-9-8
16 euros
parution novembre 2023

Amédée Guillemin (1826-1893) appartient au monde des amateurs éclairés qui participèrent activement au progrès de la science et à l’essor de sa popularisation, à l’instar de son célèbre contemporain Camille Flammarion. Il publia un nombre conséquent d’ouvrages de qualité sur la physique et l’astronomie qui lui valurent la reconnaissance du milieu scientifique. On lui doit, entre autres, une « Petite encyclopédie populaire » dont le volume, Les étoiles filantes et les pierres qui tombent du ciel (1889), qui, soumis à l’attention de l’écrivain et philosophe Olivier Schefer, retrouve sous sa plume, son contexte, son charme et son acuité.
Les œuvres sidérales de l’artiste Dove Allouche parcourent le livre comme des supports de rêve.

De toute antiquité, on avait vu des pierres tomber du ciel : mais ces chutes semblaient une chose si extraordinaire, que l’on avait peine à croire à leur réalité, à moins d’avoir été témoin du fait lui-même.
A.G.